Exposition « le cœur des clairières »

Du mardi 4 au dimanche 16 janvier 2022

invite la collagiste Thaddée

Vernissage vendredi 7 janvier de 17h à 21h

15 rue Hégésippe Moreau, 75018 PARIS

Métro La Fourche

Du lundi au samedi : 10h30-13h / 14h30-19h

Les dimanches : 10h30-13h / 15h-18h

Je serai présente aux heures d’ouverture de la galerie

contact : 06 24 56 43 45

Pour « le cœur des clairières », ma trentième exposition ! mon univers se peuple de personnages ailés.

Laissant entrevoir la possibilité d’un monde parallèle, mes collages renvoient un écho apaisé de l’univers des humains…

Et, fait rare, des tirages d’art grand format seront présentés au côté des collages.

Un catalogue a été éditée pour cette exposition, il sera disponible sur place ou par courrier (me contacter par mail)

« Le cœur des clairières », Thaddée, 36 pages couleur, Format 21 x 21 cm

Préfacé par l’écrivain Kossi Efoui

10 € + frais de port

mail : thaddee78@gmail.com

« Sylve »

L’exposition « Sylve » à la Lanterne se déroule du 8 mars au 27 avril 2019

Le vernissage aura lieu le samedi 9 mars à 12h

Constance Fulda nous propose de voir en avec les mains : toucher les arbres pour relever leurs empreintes dévoilant par là une calligraphie propre à chaque arbre qu’il soit proche, en forêt, dans sa rue ou plus lointain, en Inde, au Japon…

Lointain dans le temps aussi puisque sera présenté ici l’empreinte d’un l’olivier vieux de 2500 ans.

L’usage de pigments et de sable permet à cette approche de trouver son accomplissement sur la toile.

Thaddée, par ses collages, nous invite à basculer dans une autre dimension, celle de personnages ailés créés à partir de gravures de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

Dans un univers peuplé de présences mystérieuses, nous nous aventurons, prêts à rencontrer les esprits tutélaires des lieux. Et pourtant nous croisons ici aussi des artisans comme le souffleur de verre, ou un géomètre et un imprimeur… Tout un peuple ailé en écho à celui des humains.

La Lanterne
Place Thome-Patenôtre
78120 Rambouillet
Ouverture : mardi 12h-18h / mercredi 10h-18h / vendredi 12h-19h30 / samedi 10h-19h30

Catalogue « Rêver l’Espace »

A l’occasion de l’exposition « Rêver l’Espace », qui se déroule jusqu’au 23 février, la Galerie de l’Est a édité le premier catalogue consacré à mes collages.

L’introduction est un inédit de mon ami écrivain Kossi Efoui.

36 pages A5 couleur, 5 €, frais de port, 1,70 €. Me contacter par mail

Voici un aperçu du catalogue

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

« Le Golem revisité »

Golem2web

Je suis heureuse de vous présenter la nouvelle exposition du collectif Regard-Parole auquel je participe, avec de nombreux artistes invités : Yan Thomas, Jean-Yves Gosti, Dominique Baur, Jean Anguera, Clément, Milo Dias, Benoît d’Amat, Francis Herth, Rodolfo Krasno, et Kishida.

Pour ma part j’ai invité deux peintres, Arnaud Martin et Bogdan Vornicu, au travail très sombre et intérieur, en lien profond avec le thème du « Golem revisité ».

J’y présenterai également une douzaine de « Golems » construits à partir des gravures de l’Encyclopédie Diderot d’Alembert.

Chaque artiste éditera à l’occasion de l’exposition une carte postale dont les ventes seront reversées à l’association « Regard-Parole ».

Vous êtes les bienvenus au vernissage dimanche 25 février à partir de 11h30

Exposition du 23 février au 15 avril 2018

La Tannerie

57 rue de Paris, 78550 Houdan

01 30 88 12 60

Ouvert  : vendredi 14h30 – 19h

Samedi et dimanche : 10h – 12h30 et 14h30 – 19h

 

 

« Architectures surréalistes »

 

Affiche Thaddee Dreux-s.jpg

La ville de Dreux m’accueille dans le très beau cadre de la maison des Arts de Montulé pour présenter une sélection de 40 collages de ma série consacrée aux sciences et à l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, dont de nombreux inédits.

Hôtel de Montulé, 18 rue Rotrou

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 14h à 18h. Pour les voyageurs, la gare est à 10 minutes à pied.

Entrée libre

Jusqu’au 19 mars 2017.

 

« Ensemble » à Houdan

Du 15 avril au 15 mai 2016, une exposition collective autour du photographe Laurent Rémont et du sculpteur Milo Dias sur le service des soins palliatifs de l’hôpital de Houdan.

Avec les membres du collectif « Regard-Paroles », nous accompagnons ce regard sur la fin de vie. Je présente à cette occasion 4 collages.

La Tannerie, 57 rue de Paris, 78550, Houdan

La Galerie est ouverte les vendredis, samedis et dimanches

de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h.

à 5 min à pied de la gare

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Regard-Parole à Houdan en décembre

Du 4 au 20 décembre 2015, le collectif Regard-Parole vous attend à la Tannerie pour vous présenter des petits formats et vous rencontrer autour d’un brunch chaque dimanche à partir de 11h30.

J’y serai dimanche 6 décembre de 11h à 19h et le samedi 12 décembre de 14h30 à 19h

La Tannerie, 57 rue de Paris, 78550 Houdan

La galerie sera ouverte les :
4,5,6
11,12, 13
18,19, 20 décembre
– les vendredis et samedis de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h.
– les 3 dimanches toute la journée : brunch à 11h30 en présence de membres du collectif.

chronosynthèse

comme pouvoirs séparés
qui en fin
composeraient un équilibre
multicentriste.

comme dalles d’un plan historique
calcaires de carrières diverses
portées à dos d’encyclopédie,
de manuels scientifiques,
et convoyées dans les couloirs de ton
imagination
(nulle machine pour nul art, mais plante grasse
dont racines plongent vers
objets absents/présents).

ces pouvoirs ont une généalogie
toutefois qui leur est propre
qui les constitue.
volonté visant conservation.
et rien d’autre.

si jamais quelque hégémonie verdit
en périphérie exactement (barycentrale)
si plus nul mouvement
quand seul le regard attrape immédiatement
figure reconnue
(visage, outil, rond jaune sur noir),
: illusion
aussitôt emportée par la raison du tout-plein.

cette distribution des pouvoirs
profite cependant à une région sûre,
intelligente et autonome. exogène.
une construction populaire.
mettons : patrimoine.

temps sédimente sur lieux
forme strates comme supports
des hommes présents
c’est-à-dire
contemporains des affects produits par les choses
constituées par ces sédiments.
ainsi nous (actuels percevant)
à partir de ces choses,
créons des contenus.
dicibles et/ou visibles.

l’histoire des hommes
est
l’histoire de ces contenus.

nulle représentation du passé
même si enquête dans archives
même si traces.

le recours à la fiction ne propose nulle représentation du passé. les images utilisées par thaddée ne sont pas des vestiges authentiques, mais déjà des images de vestiges. ces images sont authentiques, non les vestiges qu’elles représentent. passé n’est pas représenté, mais :
ces images étaient sont seront : la représentation de leur présent par nos anciens.

nulle référence à une véridicité
(déjà supportée par la reconnaissance de formes communes)
mais : création d’une mise en scène :fiction.

cette mise en scène découvre une multiplicité de pouvoirs autonomes, comme autant de marqueurs de sens, comme on dit. ceci est un mensonge. nul sens parce que nulle orientation pour nul horizon.
comme si : le beau par-ci, le bien par-là. foutaises.

nulle orientation nul sens.
la fiction allonge une autre foulée :
tu tombes : suspendue, elle
reste coite à toutes les impulsions.
l’histoire la suspend. la physique
ne régit pas sa durée.

ta colle est
une sève
qui nourrit
les images
et distribue
les contenus élaborés
par chronosynthèse.
fabrice magniez juin 2015